Après avoir étudié la percussion au conservatoire de Dieppe et porté par les vagues et marées de la mer, Maël Guezel rencontre Franck Tortiller et étudie avec lui l'art du vibraphone en jazz. Rapidement, il accompagne divers artistes et ensembles à géométrie variable en tant que percussionniste à la palette sonore riche et variée. Il frappe les tambours et sème des couleurs sonores avec le chanteur Romain Dudek. Il tourne avec lui dans de nombreux festivals en France, Suisse et enregistre l'album "la poésie des usines" (TTT Télérama, Rock'n folk, Libération...). L' ensemble baroque

Le Poème Harmonique l'emmène partout en France également ainsi qu'aux Etats-Unis à Berkeley/San Francisco, Boston et en Angleterre à Londres.

Le concert à Doha au Qatar avec Vangelis est une expérience enrichissante. Lors de trois concerts au stade de France, il joue aux côtés de Johnny Hallyday.

Il rencontre Ibrahim Maalouf qui l'intègre dans son sextet et tourne avec lui en France dans de nombreuses salles et festivals (Nice Jazz Festival, Alhambra), Algérie, Pays-Bas, Suisse et Italie pendant environ dix ans jusqu'à participer au concert de réouverture du Bataclan aux côtés de Sting en novembre 2016.

En parallèle, il compose pour le théâtre, la danse et le cinéma. Il crée le solo L' aube et l'inconnu et le projet Tortue éthérique en tant qu'auteur-compositeur-interprète .